Un survol de l’année

Alors qu'une autre année universitaire tire à sa fin, j'ai pensé que ce serait le bon moment de revenir sur ce que le Réseau des anciens de l’ÉSAPI a réalisé au cours de la dernière année et de vous donner une idée de ce que nous avons prévu pour l'année à venir.

En septembre, nous avons commencé l'année en lançant notre programme de mentorat des anciens étudiants. Le lancement a débuté par un événement où les étudiants actuels ont eu l'occasion de rencontrer des anciens qui se sont portés volontaires pour servir de mentors. À partir de là, les étudiants ont été jumelés à un ancien ou une ancienne ayant des intérêts professionnels similaires et ils ont été encouragés à rester en contact tout au long de l'année. Un nombre record d'étudiants et d'anciens étudiants ont participé au programme de mentorat de cette année et nous espérons tirer parti de ce succès pour l'année à venir.

Nous avons également organisé un événement intitulé « Les choses que j’aurais aimé savoir avant l’ÉSAPI » en septembre, où les anciens ont partagé des conseils avec les étudiants de première année sur les choses qu'ils auraient aimé savoir avant de commencer le programme. L'événement a été une réussite et a été une excellente occasion pour les anciens et les étudiants actuels d’échanger dans un cadre informel.

En octobre, le Réseau des anciens de l’ÉSAPI a tenu son assemblée générale annuelle. Alors que nous étions tristes de perdre quelques membres de longue date du Réseau des anciens de l’ÉSAPI, nous étions également heureux d'accueillir quelques nouveaux ajouts à notre équipe, qui ont apporté une contribution énorme au Réseau des anciens tout au long de l'année.

En novembre, nous avons tenté quelque chose de complètement différent en organisant la première Coupe « GSPIA-NPSIA » avec nos rivaux de l’École supérieure Norman Paterson de l’Université Carleton. La compétition comprenait un tournoi de soccer, une chasse au trésor et un concours de trivia. Malgré le fait que l’ÉSAPI ait perdu par une mince marge, l'événement a été un succès retentissant et un excellent moyen de renforcer les liens entre nos deux écoles.

En décembre, le Réseau des anciens de l’ÉSAPI a organisé un panier des fêtes pour la deuxième année consécutive. Avec le soutien des anciens, des étudiants et des professeurs de l’ÉSAPI, nous avons pu faire des dons, faire l’épicerie et acheter des cadeaux pour une famille de sept dans le besoin. Cette initiative témoigne de la générosité de la communauté de l’ÉSAPI et c'est certainement une initiative que nous prévoyons continuer à soutenir.

En février, nous avons organisé notre soirée annuelle avec les professionnels en résidence, au cours de laquelle les anciens de l’ÉSAPI ont eu l'occasion d’échanger entre eux et de discuter avec des professionnels en résidence de l’ÉSAPI. L'événement a attiré une grande foule et, comme dans le passé, c'était l'un de nos événements les plus populaires de l'année.

En mars, nous avons tenu notre tout premier événement à l'extérieur d'Ottawa en organisant une soirée pub pour les anciens de l’ÉSAPI à Toronto. Ce projet pilote s'est avéré être un réel succès et nous espérons pouvoir continuer à trouver des moyens d'atteindre les diplômés à l'extérieur de la région de la capitale nationale.

Et finalement, en avril, nous étions heureux d'assister au cocktail de fin d'année de l’ÉSAPI, qui était un événement génial organisé par le Conseil des étudiants de l’ÉSAPI. Au cours de la prochaine année, nous espérons tirer parti de la collaboration déjà solide entre notre réseau et celui du Conseil des étudiants de l’ÉSAPI, notamment en déposant une motion à notre prochaine AGA qui donnerait un siège permanent au Président du Conseil étudiant de l’ÉSAPI durant nos réunions.

Alors, qu’avons-nous prévu d’autre?

À court terme, nous organiserons la soirée pub estivale annuelle pour les anciens de l’ÉSAPI. Nous travaillons également en étroite collaboration avec l'École pour se servir davantage de l'expérience des anciens de l’ÉSAPI afin d’améliorer les sessions de formation offertes aux étudiants actuels avant leurs stages à l'étranger.

À plus long terme, nous continuerons de dresser un inventaire de diplômés que les étudiants et les anciens peuvent consulter lorsqu'ils sont à la recherche de contacts ayant travaillés dans des domaines spécifiques ou qui ayant participé à des programmes de recrutement spécifiques. Nous espérons également utiliser notre nouveau site Web comme ressource pour les anciens et les étudiants actuels qui veulent plus d'information sur les événements et les initiatives que nous planifions.

Si vous avez des idées pour d'autres initiatives que vous aimeriez que notre réseau poursuive, n’hésitez pas à nous contacter. Ou encore mieux, joignez-vous au Réseau des anciens de l’ÉSAPI lors de notre AGA en octobre! Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux membres - en particulier ceux qui ont  obtenu leur diplôme récemment- et je serai heureux de parler avec tous ceux et celles qui seraient intéressés.

Nous vous remercions de faire de cette dernière année universitaire un succès et nous espérons vous voir à d'autres événements en 2018-2019.

Matthew Sancton

Président, Réseau des anciens de l'ÉSAPI

 

Courage en zone de danger | Magazine Tabaret

La récente édition du magazine Tabaret de l'Université d'Ottawa présente un diplômé de l'ÉSAPI, Peter Wright, et son travail dans des zones de conflits à travers le monde.

«La pièce était plongée dans la pénombre. Des soldats armés jusqu’aux dents en occupaient tout l’espace. Lorsque Peter Wright s’est approché pour faire face à leur commandant, quelques gouttes de sueur perlaient à son front.
On était en juin 2012. Alors âgé de 26 ans, M. Wright travaillait dans un camp de réfugiés au Soudan du Sud. C’est là qu’il se trouvait au moment où il a appris que trois membres du personnel des Nations Unies avaient été capturés à un poste de contrôle sud-soudanais. On lui demandait de participer aux recherches.»

Lisez l'article de Bryan Demchinsky sur le site de l'Université d'Ottawa